Les actualités du Cercle

  • Le Cercle du Propre fête ses 20 ans
    CDP 20 ans

    L’Assemblée Générale du Cercle du Propre s’est déroulée à Annecy, à la Blanchisserie de l’Etoile du 24 au 26 novembre 2016.

    Année particulière puisque le Cercle du Propre fête ses 20 ans !

    Blanchisseurs et fournisseurs se sont retrouvés en montagne pour de joyeux moyens de convivialité et de détente. Tout était de nouveau reconduit pour de beaux échanges et une belle camaraderie avec l’envie partagée des adhérents et des fournisseurs de se retrouver pour le 21ème anniversaire à la blanchisserie SLI à Noirmoutier en novembre 2017.

     

  • L’année 2015 en chiffres

    Les blanchisseurs indépendants tirent 1 nouvelle fois la profession vers le haut. Services, proximité, relationnel clients, satisfaction, pérennité familiale … autant d’atouts qui assurent de vrais partenariats durables.

    • Un chiffre d’affaires de 98,6 millions d’euros (+ 3,25% par rapport à 2014),
    • Effectif :  1153 salariés,
    • Tonnage : 78 millions de tonnes de linge traité,
    • 277 véhicules soit 9,4 millions de kilomètres parcourus pour servir au quotidien 5245 clients.
    • Des ateliers de production d’une superficie globale de 66 519 m²pour traiter le linge de l’hôtellerie, de la restauration, des collectivités, des établissements de santé, des tenues professionnelles.

     

  • Un 27ème blanchisseur indépendant au Cercle du Propre

    Sauveur Purpura de la Blanchisserie BSA a intégré le Cercle du Propre au cours de l’Assemblée Générale.

    Ses premiers sentiments ? « Etre entré dans une famille au grand cœur ».

    BSA est une blanchisserie familiale créée en 1984. Dotée d’un savoir-faire traditionnel, elle offre un service sur mesure et de qualité sur les secteurs de l’hôtellerie-restauration et les établissements de santé.

    Plus de renseignements sur : www.bsam.fr

    Blanchisserie Saint Anne (BSA), ZI Saint Mitre, Avenue de la Rasclave, 13400 AUBAGNE

    Tél : 04 42 04 91 42  - Départements couverts : 13, 83 et prochainement 30 et 84.

     

     

     

     

  • La Blanchisserie Lavox fête ses 70 ans

    Créée à l’après-guerre par la famille LAPOUGE, la blanchisserie familiale Lavox n’a cessé de grandir. Tout d’abord blanchisserie de quartier avec le traitement de 100 kg de linge/jour, la blanchisserie atteint aujourd’hui 20 tonnes de ligne/jour avec un effectif de 60 personnes.

    Quel beau parcours au cours de ces 70 ans !

    Technologiquement, Lavox a également su s’adapter à son temps : le passage à l’automatisation aérienne du linge sale et propre, la collecte des piles de linge propre centralisée en 2014… autant d’avancées qui ont permis à la Blanchisserie de toujours mieux répondre aux demandes de ses clients.

    Engagée dans une démarche RABC, certifiée ISO 9001, Lavox est sur le point d’obtenir la certification ISO 14001. « Notre impact environnemental a toujours été une préoccupation. Depuis 2005, nos véhicules sont géo localisés pour optimiser les parcours de nos livraisons, et nos agents suivent des formations d’éco-conduite. Depuis la construction de l’usine de Grandéols, nos mesures de consommation de gaz sont faites machine par machine. C’est une des raisons pour laquelle un dépôt a été créé à Tours où travaillent 3 agents de livraison pour la distribution du linge dans l’Indre et Loire. »

    L’entreprise, c’est avant tout des hommes et des femmes, et surtout dans une société de services avec une motivation principale : la satisfaction de ses clients !

     

  • Bilan de salon : Equip Hotel 2016

    Le Salon Equip Hotel s’est déroulé du 6 au 10 novembre 2016, porte de Versailles à Paris.

    Les hôteliers-restaurateurs à la recherche de vrais professionnels de l’entretien et de la location de linge se sont arrêtés sur le stand. Ils ont été écoutés et bon nombre d’entre eux sont repartis enthousiastes car les adhérents du Cercle sont passionnés par leur métier. A l’écoute des besoins, les adhérents du Cercle, au sein de leurs structures familiales, ont le sens du service, du relationnel et des produits sur mesure.

    Rendez vous en 2018, pavillon 4 du 11 au 15 novembre.

     

  • Le 21 avril 2016 : Inauguration de La Blanchisserie du Maine, site de production santé et vêtements professionnels

    Comment la blanchisserie Bénard Provost reprise en 2000 par Magali et Luc GEORGES est devenue BM rue Cugnot ?

    « C’est d’abord l’héritage d’une entité familiale saine. C’est notre passion du métier et aussi l’idée que demain on puisse transmettre les clés à une autre génération. Ce sont des salariés qui nous suivent au quotidien, croient en nous et sont piqués par notre ADN. C’est la fidélité de nos clients. Ce sont les collègues de notre groupement d’indépendants, le Cercle du Propre qui ont été là pour échanger et nous faire partager leur expérience... » expliquent Magali et Luc GEORGES.

    La Blanchisserie du Maine version Luc et Magali, c’est :

    • 16 années de croissance
    • 16 années remplies de conviction
    • 16 années d’investissements et d’embauches
    • 16 années d’exigence qui n’a jamais failli, ne serait-ce qu’une seule journée
    • 16 années passionnantes qui donnent envie pour les 16 prochaines

    Les engagements de BM ?

    « Défenseurs du respect de l’environnement et de la réduction de notre empreinte énergétique, nous avons renouvelé en 2015 notre engagement environnemental : nous œuvrons au quotidien pour arriver à une consommation globale usine de 4,5 litres d’eau par kilo traité contre 23 à notre arrivée.

    Notre démarche volontariste nous conduit doucement sur 2017 vers les certifications Iso 50 001 pour notre management de l’énergie  et Iso 14 001 pour notre management environnemental.

    Au niveau de la règlementation pour le traitement du linge hospitalier, le référentiel ANAES et la norme NF 14065 dite méthode RABC étant incomplète à nos yeux, nous avons été chercher la norme européenne de la RAL 992 : nous sommes la 1ère blanchisserie française privée à l’avoir obtenu !.

    Nos engagements pour un Développement Durable nous ont conduits vers le cabinet BIOM ATTITUDE, labellisée lors de la COP 21 qui est habilité à calculer le % de RSE : la responsabilité sociétale de l’entreprise sur son territoire. Leur adage est « Remettre l’homme au cœur de l’Economie ».Notre pourcentage RSE 2014 est de 58 %, ce qui nous positionne au niveau EXCELLENCE.

    Notre ferveur à défendre les valeurs du made in France, et aussi et surtout du made in Mayenne, nous a conduit à nous engager auprès de l’association « La Mayenne à Table.»

    La Blanchisserie du Maine a  encore d’autres projets pour  les années à venir : la mise en place d’un ERP, un progiciel de gestion intégré adapté à la blanchisserie et le changement de nom de la rue Cugnot en BM Street !

    Un succès qui n’aurait pas été aussi enrichissant sans les 80 personnes qui composent de l’entreprise !

    Michèle et Alain Garnier, parents de Magali auprès de deux de leurs anciens salariés : 20 et 36 ans d’ancienneté.

     

    Pour vivre la Blanchisserie de l’intérieur : youtube.com/watch?v=ETyagFJ2Pi8

    Blanchisserie du Maine – rue Cugnot, 53000 LAVAL - 02 43 53 17 28 – Départements couverts : 27, 28, 35, 49, 50, 53, 61, 72.

  • La Blanchisserie SLI à Beauvoir Sur Mer

    Fort de ses 5000m² sur son unité de production et de ses 18 années d’expérience, la Blanchisserie SLI propose la location et l’entretien d’une large gamme de textiles et d’hygiène pour professionnels. Linge d’hébergement, de restauration, vêtements professionnels, équipements des sanitaires, tapis anti salissure… les professionnels sont sûrs de trouver ce dont ils ont besoin !

    La Blanchisserie SLI vient de déménager sur l’ancien site de Bénéteau. Les investissements matériels effectués vont permettre à la Laverie de l’Île de continuer sa croissance constante assurée par Christophe et Stéphane Maurice et leur équipe. L’objectif étant bien sûr de toujours plus satisfaire ses clients.

    Blanchisserie SLI - 59 Chemin de la Chèvre, 85230 BEAUVOIR-SUR-MER - 02 51 39 78 00 - Départements couverts : 44, 56, 85

  • La Blanchisserie du Maine certifiée RAL-GZ 992

    Le Label RAL-GZ 992 est une norme européenne qui est une continuité du référentiel ANAES, guide de bonnes pratiques en Blanchisserie et de la Norme NF 14065 intitulée « textiles traités en blanchisserie-système de la bio contamination », méthode RABC.

    Pour effectuer le passage de la méthode RABC au Label RAL-GZ 992, il nécessite un certains nombres d’exigences supplémentaires.

    Des installations et des contrôles internes et externes à mettre en place.
    Voici un exemple d’actions mises en place par la Blanchisserie du Maine pour le passage de ce Label.

     


    Séparation physique des zones sales/propres


    Accès zone propre par un SAS


    Adoucisseur d’eau


    Plan de nettoyage et désinfection atelier


    Formation du personnel à l’hygiène


    Plan de nettoyage et désinfection des camions

     

    Pour ce qui est des contrôles et des audits internes, il y a un contrôle des eaux de process en amont effectué tous les jours. Un contrôle bactério du linge, des camions et de l’hygiène des mains équivalent à 5 contrôles par semaines et un audit interne qualité du linge expédié.

    La Blanchisserie du Maine est la première blanchisserie française indépendante à disposer de la certification RAL-GZ 992. Cette certification n’est pas une obligation, c’est un choix volontaire de l’entreprise de vouloir se la procurer.
    Ce label RAL-GZ 992 contient des spécifications claires en termes d’équipements des blanchisseries industrielles, des méthodes de lavage utilisées ainsi que de la qualité des textiles lavés en matière d’hygiène. Il va plus loin que la RABC dans l’attente de résultats sur le traitement et la qualité du linge par les contrôles de cycle de lavage et la qualité microbiologique du linge.
    Tous ces critères requis à cet effet ont été mis en place dans le cadre d’une procédure de reconnaissance RAL et approuvés par l’institut allemand, RAL Deutsches Institut für Gütesicherung und Kennzeichnunge (Institut Allemand RAL pour l’Assurance Qualité et le Marquage).
    Seules les blanchisseries industrielles, dans lesquelles le respect des normes strictes d’hygiène et de qualité fait l’objet d’une surveillance permanente par un institut de recherche indépendant, peuvent prétendre de disposer du label RAL-GZ 992 pour l’entretien professionnel du linge.

    Focus sur RAL-GZ 992 « Reichs-Ausschuss für Lieferbedingungen »

    • La blanchisserie doit être séparée en une zone de linge sale et une zone de linge propre avec des entrées séparées.
    • Un sas de personnel doit être installé pour permettre au personnel de se désinfecter les mains, de changer et de ranger les vêtements de protection.
    • Un dispositif de ventilation et d’aération doit être installé dans chacune des deux zones (« linge propre » et « linge sale »). Il ne peut pas y avoir un échange d’air entre les deux zones.
    • La blanchisserie doit disposer d’une personne responsable du contrôle de l’application de toutes les mesures d’hygiène qui a été formée à ce titre.
    • Contrôle bactériologique du processus de lavage désinfectant au sens des de la « directive RKI » et de la directive du linge « d’hôpital ».
    • Le rinçage du linge, ne peut utiliser que de l’eau potable, c’est-à-dire l’eau du réseau ou l’eau potable provenant d’une source appartenant à l’entreprise.
    • Nettoyage régulier du système de traitement et de préparation de l’eau.
    • Les machines à laver doivent disposer d’une ouverture dans la zone sale pour le chargement du linge sale, et d’une ouverture dans la zone propre pour la sortie du linge propre.
    • Réduire au minimum le contact avec le linge.
    • Le linge propre doit être transporté dans des récipients qui protègent les emballages contre les dégradations.
    • Les sols des locaux de travail doivent être nettoyés régulièrement avec un produit désinfectant et au moins une fois par semaine avec une serpillière de désinfection. Les locaux communs et sanitaires doivent être maintenus dans un état de propreté satisfaisant qui incite le personnel à le maintenir propre.
    • La blanchisserie doit mettre des vêtements reconnaissables de protection à disposition de son personnel dans la zone de linge sale. Ces vêtements doivent être changés au moins une fois par semaine.
    • Le linge propre ne doit pas contenir d’agent pathogène et être pauvre en germes.
    • Le stockage du linge propre doit être effectué clairement. Les locaux et les surfaces de stockage doivent être d’une propreté irréprochable. Le linge doit être protégé de manière appropriée pour éviter une recontamination.
    • Le linge propre, prêt à être livré, doit être d’une propreté irréprochable, sans aucune tache. Il doit être sec et dégager une odeur agréable et être suffisamment emballé. Le linge passé en calandre doit être bien lisse et bien plié pour le rangement. Le linge en forme doit avoir subi un séchage parfait et une finition adaptée aux exigences de chaque pièce.
    • Des tests sont effectués annuellement pour vérifier la qualité du linge, la qualité antibactérienne, la qualité de surface et la qualité de l’eau.

    Cette certification RAL-GZ 992 permet de :

    • Garantir un niveau de qualité élevé sur la prestation du lavage du linge
    • Avoir du personnel formé
    • Avoir un parc machines garantissant une qualité irréprochable
    • Avoir un traitement des textiles complètement rationnel et respectueux de l’environnement

     

  • Le Cercle du Propre au Salon Equip’Hôtel du 6 au 10 novembre 2016

    Rendez-vous incontournable du secteur de l’hôtellerie et de la restauration, Equip’Hôtel est une source d’inspiration depuis maintenant 50 ans. Ce salon est un moment convivial pour échanger sur les attentes et les besoins des acteurs de ce marché.
    C’est dans cet esprit que les 26 adhérents du Cercle vous attendent Porte de Versailles, à Paris, sur le Stand D115, Pavillon 4.
    Tout savoir sur Equip’Hôtel : www.equiphotel.com
    Commandez votre badge d’entrée : www.e-registration.fr/EquipHotel_2016/PE

  • Paul Boisset, le blanchisseur du Stade Aurillacois

    Dans le rugby, les joueurs attendent dans la majorité des cas, d’avoir pris leur retraite sportive pour se trouver un autre métier. Ce n’est pas le cas de Paul Boisset : demi de mêlée du Stade Aurillacois, il est aussi en activité dans la blanchisserie familiale aujourd’hui dirigée par son père et son oncle.
    « Il n’y a que le 1er été où je me suis concentré à 100% sur la préparation physique, explique Paul. Mais le temps m’a paru long et j’étais heureux de retourner à la blanchisserie en septembre. C’est une véritable chance d’avoir quelque chose à côté du rugby pour se vider la tête. » Si son activité rugbystique lui prend beaucoup de temps, Paul Boisset passe quand même une grande partie de son temps à la blanchisserie. Il se charge pour l’instant d’un peu d’administratif et de commercial. « Je laisse la partie production à mon frère Rémy. C’est plus simple vu que lui est à la blanchisserie toute la journée, contrairement à moi. » Paul Boisset et ses 2 frères prendront certainement la suite de leur père et de leur oncle. Paul a ainsi trouvé sa reconversion et est donc serein l’avenir. « Pour l’instant, le rugby est mon activité principale. Ensuite, je devrai relever de nouveau challenge, conclut-il. »
    A l’origine de la Blanchisserie Boisset, les grands parents de Paul. Ils étaient propriétaires de plusieurs blanchisseries mais face à l’arrivée du jean, la famille s’est tournée vers la blanchisserie industrielle sous l’impulsion de Patrick et Christian Boisset, leurs fils. Les Boisset détiennent aujourd’hui la dernière blanchisserie indépendante du Cantal. Une affaire florissante qui travaille sur 8 départements alentours et qui s’inscrit dans les valeurs du Cercle du Propre.

     
    Contact : Blanchisserie Boisset - 7, Rue Cugnot, Z.I. Lescudilliers,-15000 AURILLAC
    Responsable : Patrick Boisset
    Tél. :  04 71 63 49 31
    Etablissements secondaire à Clermont-Ferrand. Départements couverts : 03, 12, 15, 19, 42, 46, 48, 63

     

Pages

Contactez nous
Notre réseau national
Notre métier votre  image